Arboquebecium

Constituer un inventaire, c'est long !

L'un des objectifs d'Arboquebecium, c'est d'offrir de la rareté et de la diversité, sans pour autant négliger les végétaux locaux ou indigènes plus communs. Aussi noble soit cette intention - et intéressante du point de vue du consommateur - ce n'est pourtant pas le chemin le plus facile à emprunter pour une pépinière en démarrage...

Premièrement, Arboquebecium est une pépinière, pas un centre de jardin. C'est une nuance qui est souvent mélangée, mais qui est très importante pour nous. Qu'est-ce que cela veut dire au juste ? Cela veut dire que tous nos végétaux sont produits à la pépinière. Nous ne distribuons pas les végétaux d'un autre producteur et ceci constitue, pour nous comme pour vous, un gage de qualité, puisque nous contrôlons cette dernière de la cueillette de la semence jusqu'à la distribution du plant à votre porte. De cette manière, la provenance des graines est le plus souvent nordique, la génétique des arbres mères est un facteur que nous prenons en considération, la plante produite possède un système racinaire dense et vigoureux grâce à nos tecnhiques de culture avant-gardistes et les végétaux de plus d'une saison sont hivernés en zone 4a, ce qui, nous l'espérons, saura les endurcir pour les hivers qu'ils auront à passer dans la majorité des régions du sud du Québec. C'est donc dire qu'il y a plusieurs avantages à oeuvrer en tant que producteur et non en tant que distributeur. Néanmoins, cela nous oblige à produire toutes les espèces que nous vendons, ce qui représente un défi de taille pour une entreprise naissante...

Prévision des espèces produites en 2014

Image publiée sur Facebook au début du mois de février 2014, afin de faire la promotion des espèces produites en 2014 Source : Frédérick Gladu

La théorie vs la réalité

Un autre objectif pour 2014 était d'échelonner la période de production sur deux mois, soit en avril et en mai. Mais, qui dit entreprise en démarrage dit mise en place d'infrastructures qui ont pris plus de temps que ce qui était prévu. Effectivement, la finalisation de la deuxième serre, des modifications importantes au système d'irrigation, l'électification permanente des installations, des réparations à la clôture anti-cerfs et bien d'autres choses ont largement empiété sur la production, ce qui fait que, au milieu du mois de juin, nous semons toujours, mais plus pour longtemps ! Nous espérons que ces semis tardifs pourront être commercialisables d'ici l'automne 2014. Si ce n'est pas le cas, ceux-ci le seront au courant de l'année 2015. La bonne nouvelle, c'est que les infrastructures sont à peu près toutes achevées et, à partir de l'année prochaine, nous pourrons donc nous concentrer sur la production de semis durant les mois de mars, avril et mai. Les semis printaniers pourront alors être envoyés plus rapidement et nous en serons aussi heureux que vous !

En date du 13 juin 2014, voici à quoi ressemble la production de semis 2014 :

Espèce (nom latin) Espèce (nom français) Statut
Acer nigrum Érable noir En attente
Acer rubrum Érable rouge Abandonnée
Acer saccharinum Érable argenté Abandonnée
Acer saccharum Érable à sucre Réussite
Aesculus flava Marronnier jaune Échec
Aesculus glabra Marronnier glabre Réussite
Aesculus hippocastanum Marronnier d'Inde Réussite
Asimina triloba Asiminier trilobé Échec
Betula alleghaniensis Bouleau jaune Réussite
Betula nigra Bouleau noir Réussite
Betula papyrifera Bouleau à papier Réussite
Carpinus caroliniana Charme de Caroline Réussite
Carya cordiformis Caryer cordiforme En attente
Carya illinoinensis Caryer pacanier Réussite
Carya laciniosa Caryer lacinié Réussite
Carya ovata Caryer ovale Réussite
Carya tomentosa Caryer blanc Réussite
Castanea dentata Châtaignier d'Amérique Réussite
Catalpa bignonioides Catalpa de Caroline Réussite
Catalpa speciosa Catalpa remarquable Réussite
Celtis occidentalis Micocoulier occidental Échec
Cercis canadensis Gainier du Canada Échec
Cladrastis lutea Virgilier jaune Échec
Cornus alternifolia Cornouiller à feuilles alternes En attente
Cornus amonum En attente
Cornus stolonifera Cornouiller stolonifère Réussite
Corylus americana Noisetier d'Amérique En attente
Fagus grandifolia Hêtre à grandes feuilles Échec
Fraxinus americana Frêne blanc Réussite
Gymnocladus dioicus Chicot du Canada Réussite
Ginkgo biloba Ginkgo bilobé Abandonnée
Gleditsia tricanthos Févier épineux Réussite
Hamamélis virginiana Hamamélis de Virginie Réussite
Juglans cinerea Noyer cendré Réussite
Juglans nigra Noyer noir En attente
Juniperus virginiana Genévrier de Virginie En attente
Liquidambar styraciflua Copalme d'Amérique Réussite
Liriodendron tulipifera Tulipier de Virginie Réussite
Magnolia acuminé Magnolia acuminé Échec
Magnolia macrophylla Magnolia à grandes feuilles Abandonnée
Morus rubra Mûrier rouge Réussite
Nyssa aquatica Nyssa aquatique Réussite
Nyssa sylvatica Nyssa sylvestre Réussite
Picea glauca Épinette blanche Réussite
Picea pungens Épinette du Colorado Abandonnée
Picea rubens Épinette rouge Réussite
Pinus elliotti Pin d'Elliott Réussite
Pinus flexilis Pin flexible En attente
Pinus koraiensis Pin de Corée Échec
Pinus rigida Pin rigide En attente
Pinus strobus Pin blanc En attente
Platanus occidentalis Platane occidental Réussite
Pseudotsuga menziesii Douglas vert En attente
Prunus serotina Cerisier tardif Échec
Prunus virginiana Cerisier de Virginie En attente
Quercus alba Chêne blanc Échec
Quercus bicolor Chêne bicolore Réussite
Quercus macrocarpa Chêne à gros fruits Réussite
Quercus michauxii Chêne châtaignier des marais Réussite
Quercus muehlenbergii Chêne jaune Réussite
Quercus palustris Chêne des marais Réussite
Quercus robur Chêne pédonculé Réussite
Quercus rubra Chêne rouge Réussite
Quercus shumardii Chêne de Shumard Réussite
Quercus stellata Chêne étoilé Échec
Quercus velutina Chêne noir Réussite
Rhus typhina Sumac vinaigrier Réussite
Robinia pseudoacacia Robinier faux-acacia Réussite
Sambucus canadensis Sureau du Canada En attente
Sambucus pubens Sureau pubescent En attente
Sassafras albidum Sassafras officinal Réussite
Sequoiadendron giganteum Sequoia géant En attente
Taxodium distichum Cyprès chauve En attente
Tilia americana Tilleul d'Amérique Échec
Tsuga canadensis Pruche du Canada Réussite
Tsuga mertensiana Pruche subalpine Réussite
Ulmus laevis Orme lisse Réussite
Ulmus rubra Orme rouge Échec
Ulmus thomasii Orme liège En attente
Viburnum lentago Viorne lentago Réussite
Viburnum trilobum Viorne trilobée Échec

Résultats

Sur les 81 espèces que nous prévoyions produire, 19 (23%) se sont soldées par un échec ou ont tout simplement été abandonnées, principalement par manque de temps. Lorsqu'une espèce ne se décide pas à germer, cela est toujours difficile à avaler. Cette année, les plus grandes déceptions à ce niveau concernent surtout l'asiminier trilobé (asimina triloba), le virgilier jaune (cladrastis lutea), le gainier du Canada (cercis canadensis), le hêtre à grandes feuilles (fagus grandifolia), le magnolia acuminé (magnolia acuminata), le chêne blanc (quercus alba) et le tilleul d'Amérique (tilia americana). Pour ces espèces, nous avons respectivement obtenu 0%, 1%, 9%, 13%, 6%, 0% et 0% de succès de germination. C'est dommage, mais c'est la dure réalité du semeur d'arbres. Ces insuccès de germination peuvent être dus à des semences qui étaient non viables au moment de la stratification ou bien à des techniques de conservation/stratification déficientes. Nous espérons faire germer ces espèces en grand nombre en 2015... Heureusement, plus de la moitié des plantations (45 espèces ou 56%) ont été une réussite. Les plus intéressantes sont des espèces que nous n'avions jamais fait germer auparavant. On pense notamment au charme de Caroline (carpinus caroliniana), au caryer pacanier (carya illinoinensis), au chicot du Canada (gymnocladus dioicus), au copalme d'Amérique (liquidambard styraciflua), au platane occidental (platanus occidentalis) au chêne jaune (quercus muehlenbergii), au sassafras officinal (sassafras albidum) et finalement à la pruche subalpine (tsuga mertensiana). Pour toutes ces espèces, les taux de germination approchent les 100%. À chaque année donc, joies et déceptions se côtoient... en espérant que, avec le temps, les déceptions soient toujours de moins en moins nombreuses. Avec les espèces qui sont toujours en attente d'être semées, nous espérons atteindre le cap des 70% de réussite, ce qui représenterait 57 espèces produites en 2014.

Prenez note que plusieurs espèces que nous cultivons en ce moment ne sont pas encore disponibles sur la pépinière en ligne. Vérifiez les mises à jour, puisque celles-ci seront ajoutées au courant de l'été, au moment où elles seront jugées « commercialisables ».

Jeunes sassafras officinaux

La germination du sassafras officinal (sassafras albidum) a été un franc succès Source : Frédérick Gladu

Hivernisation des arbres produits en 2013

2013 fut pour nous notre première année de production. La majorité des arbres produits avaient été transplantés dans des contenants de 1 gallon, isolés grâce à de la paille et du paillis, et hivernisés à l'extérieur. Même si la région de Sherbrooke se trouve majoritairement en zone 4b, l'endroit où se situe la pépinière, à Sainte-Catherine-de-Hatley, est davantage en zone 4a. Effectivement un microclimat froid, du au fait que la pépinière est localisée sur un haut-plateau des Appalaches, contribue au refroidissement des environs. Le plateau en question est à 371 mètres du niveau de la mer, comparativement au centre-ville de Sherbrooke qui, lui, a une élévation de 160 mètres. Plus du double...

La plupart des arbres ont bien supporté le rude hiver que nous avons eu. Avec des températures qui sont descendues à plus d'une occasion sous les -30°C, le mercure ayant même atteint -34°C le 22 janvier, le pire était à prévoir. La région a aussi connu un épisode de verglas majeur durant la période de Noël que plusieurs ont qualifié de plus important que le verglas de 1998 (pour l'Estrie). Comme premier hiver pour une pépinière, il est difficile d'imaginer pire scénario. Mais, en général, les petits arbres l'ont bien encaissé. Les espèces que nous avions produites et qui en ont plus souffert sont, sans contredit, les gainiers du Canada (cercis canadensis), les nyssas sylvestres (nyssa sylvatica), les chênes noirs (quercus velutina) et étrangement les chênes des marais (quercus palustris). La plupart des individus faisant partie de ces espèces y ont succombé. Les châtaigniers d'Amérique (castanea dentata) en ont pâti également, eux dont la partie dépassant la couche neigeuse a gelé. La plupart d'entre eux ont malheureusement bourgeonné à partir de la base seulement. Nous continuerons de produire ces espèces, mais nous essaierons probablement de nous en départir durant la même année, afin que ces végétaux n'aient pas à passer un hiver en zone 4a. Nous recommandons donc que ceux-ci soient cultivés en zone 4b minimalement. Bémol cependant  pour le chêne des marais (quercus palustris) qui, normalement, endure bien les conditions propres à la zone 4a.

Verglas de décembre 2013, à Sherbrooke

Verglas de décembre 2013 au parc du Domaine-Howard, à Sherbrooke Source : Frédérick Gladu

« Le métier qui rentre »

Démarrer une pépinière est un travail de longue haleine. Plusieurs secrets - de culture notamment - restent à être élucidés. L'arrosage est sans doute l'une des choses les plus difficiles à gérer. On ne peut contrôler le climat ; il faut, le plus possible, s'en accommoder et tirer partie de chaque petite opportunité que nous offre la nature. Ce n'est résolument pas facile, mais nous sommes confiants d'y arriver et nous nous efforcerons toujours de vous fournir les meilleurs végétaux qui soient. Merci de croire en nous et bonne fin de printemps à vous !