Arboquebecium

Castanea spp. Wildlife

Châtaignier hybride arbustif



9,95 $

Ajouter

Disponibilité

En stock

Zone de rusticité

5a (À tester)

Provenance de l'espèce

Sud-est des États-Unis / Asie de l'Est

Arbre mère situé à

Carrollton, Ohio

Le châtaignier hybride arbustif provient d'un groupe d'arbres isolés qui eux-mêmes sont des hybrides complexes. Ces derniers peuvent avoir été greffés ou bien reproduits par semis. Tous ces arbres qui servent de parents au châtaignier hybride arbustif démontrent une résistance adéquate à la brûlure du châtaignier (Cryphonectria parasitica). Ces parents sont issus de divers croisements : châtaignier d'Amérique (castanea dentata) x châtaignier de Seguin (castanea seguinii) et châtaignier de Virginie (castanea pumila) x châtaignier de Chine (castanea mollissima). Le châtaignier hybride arbustif est réputé pour être un producteur prolifique de fruits. Les châtaignes sont plus grosses que celles du châtaignier de Virginie, mais plus petites que celles du châtaignier de Chine ; elles ont approximativement la taille d'une châtaigne de châtaignier d'Amérique. Sa rusticité n'est pas très bien connue pour le moment. Des tests sont présentement menés, afin de l'établir plus clairement. Habituellement, cet hybride commence à fructifier vers l'âge de trois à cinq ans, donc assez rapidement. Il atteint entre 7 et 15 mètres de hauteur (probablement moins au Québec) et possède un tronc court qui se divise rapidement en plusieurs branches maîtresses. Dépendemment de sa rusticité, cet arbre pourrait s'avérer un excellent choix en verger à noix. L'implantation de deux individus ou plus est nécessaire, puisque tous les châtaigniers sont autostériles. Ceux-ci doivent bénéficier d'une pollinisation croisée lors de la floraison, afin de porter des fruits en automne.

Comme la plupart des châtaigniers, le châtaignier hybride arbustif se comporte bien dans les sols loameux, acides et bien drainés. Il peut tolérer les sols argileux si ceux-ci sont bien drainés ou s'il y a la présence d'une pente qui contribue à améliorer le drainage. Il doit être pleinement exposé au soleil, afin de bien se développer.

Mis à part la beauté de ses fleurs en longs chatons blanc crème qui apparaissent à la toute fin du mois de juin, ainsi que de ses grosses bogues épineuses présentes en automne, cet arbre possède de belles feuilles coriaces d'un vert profond. Ces dernières sont marcescentes, c'est-à-dire qu'elles persistent longtemps sur l'arbre durant l'hiver. À noter que ce châtaignier est idéal pour les endroits restreints qui ne peuvent pas accueillir de trop grands sujets (sous des fils électriques par exemple).

Les noix (châtaignes) que donnent ce châtaignier peuvent être mangées fraîches, sèches ou bien rôties. Beaucoup d'animaux sauvages, comme les écureuils, le cerf de Virginie et le dindon sauvage par exemple, apprécient également ces châtaignes.