Semis d'érable à sucre

Tout ayant rapport avec les arbres indigènes du Québec.

Semis d'érable à sucre

Messagepar Tonton_qc » 08 Août 2016, 14:20

Nous sommes à récolter des hêtres, bouleaux blancs et frênes matures dans ce qui fût une érablière à sucre avant d'être exploitée pour en faire du charbon. Je veux profiter de la nouvelle lumière pour semer des érables à sucre. Je veux aussi partir des érables en pots pour éventuellement les utiliser dans une barrière végétale le long d'une route et de voisins.
Je planifie d'aller étendre des bâches chez des voisins dont les érables sont centenaires pour récolter des samares.
Pour réaliser ce projet de quelques décennies, j'ai quelques questions.
1- Quand récolter les samares? Je suis dans Portneuf à la limite du contrefort des Petites Laurentides et de la plaine de St-Raymond - Pont-Rouge.
2- Quand et comment semer les samares qui iront directement dans la foret où j'aurai déboisé.
3- Comment partir des semences en pot? Stratification, quand, température... J'ai une petite serre dans ma cave.

Merci pour vos tuyaux

Guy Moore
Tonton_qc
 
Message(s) : 1
Inscrit(e) le : 18 Jan 2016, 16:58

Re: Semis d'érable à sucre

Messagepar Bois-Barré » 08 Août 2016, 22:23

Si ton boisé a déjà été une érablière, il me semble qu'il doit déjà y avoir une régénération intéressante en partie en érable à sucre, non ? Il me semble que ce serait bien moins compliqué de favoriser cette régénération que de reboiser !

En plus, en reboisant complètement, c'est beaucoup plus vulnérable aux chevreuils. Tu risques de ne pas trouver ça bien drôle...

À noter que d'un point de vue de la santé à long terme d'une érablière, il est primordial d'avoir un pourcentage de bouleaux jaunes, de hêtres et idéalement de tilleuls dans le boisé. Certains pourraient me corriger mais il me semble que le hêtre empêche les sols de trop se dessécher en période estivale (les érables peuvent être sensibles à ce problème), le bouleau jaune favorise la remise en circulation dans le sol d'éléments nutritifs comme le bore, si je ne me trompe pas, et le tilleul jouerait un rôle dans la limitation de l'acidification des sols (d'ailleurs on a beaucoup d'érablières dans un piteux état au Québec... dire qu'on est rendu que certains drainent leur érablière et d'autres épandent de la chaux dedans...).

Concernant le fait de planter des érables à sucre le long d'un chemin : il ne faut pas que ces érables soient exposés au déblaiement de la neige l'hiver / aux effets du passage de la charrue, et surtout pas au sel de rue. Les érables à sucre le long des chemins publics : ça fait rarement des beaux arbres pour du long terme. Y a 40 ans c'était peut-être correct mais aujourd'hui c'est plus difficile...

Concernant les samares, j'ai trouvé ça : viewtopic.php?f=4&t=2265

Chez moi, les érables ont produit une très très grande quantité de samares à l'automne 2015, mais cette année je n'ai rien, j'ai seulement des samares d'érables à Giguère, comme d'habitude, mais sinon : peu pour les frênes, RIEN pour les noyers, pratiquement rien pour les chênes (sauf des glands avortés pour celui à gros-fruits), pas beaucoup de marrons, etc. Y a juste les tilleuls qui ont une année qui semble exceptionnelle en production de graines.

J'ai l'impression que le printemps a vraiment été pénible pour la pollinisation etc. Les tilleuls fleurissent assez tard donc je présume qu'ils s'en foutent...

Donc si c'est comme chez moi, ça se peut que tu ne trouves pas beaucoup de samares sur ta bâche à l'automne 2016...

Pour ce genre de projet, je crois que le mieux est de tout faire stratifier dehors. Moi c'est ça que je fais pour ce genre de semis. Moins de travail / moins de casse-tête, moins de fonte du semi, moins de pépins d'arrosage, etc.

Moi je mets mes semences dans des contenants remplis de sable pur, légèrement humide (pas trop !), et je ferme le tout hermétiquement (éviter les écureuils et autres rongeurs !!!) et j'enfoui ça à quelque pouces sous la surface du sol pas plus. En général ça fonctionne vraiment bien pour beaucoup de sortes de semences, dont les érables.

Je remarque que quand je stratifie et que je pars tout ça à l'intérieur, les semis sont parfois « déboussolés » : tu vois, présentement, j'ai des jeunes Maackia amurensis ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Maackia_amurensis ) partis à l'intérieur et aussi des jeunes chênes issus de glands ramassés dans le sud de l'Ontario en 2015 qui sont tout déboussolés car ils débutent actuellement une 2ième pousse annuelle... Ce n'est pas le temps !!! Les autres font leurs bourgeons !!!

C'est un peu ça...
Bois-Barré
 
Message(s) : 330
Inscrit(e) le : 06 Août 2014, 04:12

Re: Semis d'érable à sucre

Messagepar hickorie » 28 Mars 2017, 09:25

Bois-Barré a écrit:j'ai seulement des samares d'érables à Giguère, comme d'habitude


C'est vrai que ça produit tout le temps égal ct'affaire là ! Ça n'a pas de sens !!
Frédérick M. Gladu
B.Sc.A. Architecture de paysage, Université de Montréal
Administrateur du site web et du forum de discussion
Avatar de l’utilisateur
hickorie
Site Admin
 
Message(s) : 1914
Inscrit(e) le : 26 Avr 2007, 12:52
Localisation : Sherbrooke Zone 4a


Retour vers Les arbres indigènes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC-5 heures

cron