Arboquebecium

Crataegus crus-galli

Aubépine ergot-de-coq



9,95 $

Disponibilité

Indisponible pour le moment

Zone de rusticité

2b (ref. Hydro-Québec)

Provenance de l'espèce

Est de l'Amérique du Nord

Arbre mère situé à

Sherbrooke, Québec

« Cette espèce [d'aubépine] est incontestablement la plus belle et la plus distincte de notre flore : les dimensions de l'arbre, l'aspect des feuilles, épaisses et luisantes, la floraison tardive, permettent de reconnaître facilement [l'aubépine ergot-de-coq] » (Frère Marie-Victorin, 1995). C'est Frère Marie-Victorin lui-même qui le dit !

Ce petit arbre peut atteindre une dizaine de mètres de hauteur. Ses branches horizontales sont très étalées et portent de nombreuses épines de plus de 5 cm de longueur qui, de surcroît, sont très rigides. Les feuilles sont vert foncé en été et virent au jaune orangé - parfois écarlate - en automne. Les fleurs blanches sont très nombreuses et sont réunies en corymbes. Les fruits, quant à eux, sont sous forme de baies rouge-orangé. Ces dernières arrivent à maturité en septembre et peuvent persister sur l'arbre plusieurs mois. Malheureusement, la pulpe est mince et farineuse...

Cette plante a une croissance lente. Elle nécessite le plein soleil, mais n'est pas du tout exigeante en matière de sol. Par contre, son enracinement est profond, ce qui fait que le sol se doit de l'être tout autant. Elle résiste bien à la pollution, mais ne tolère pas très bien le compactage ni les sels de déglaçage. L'aubépine ergot-de-coq peut être utilisée pour contrer l'érosion des sols là où existent de tels problèmes. Il est aussi tout-à-fait approprié de l'utiliser en association avec d'autres plantes ligneuses, afin d'en faire une haie défensive qui empêchera toute intrusion sur votre propriété. Exception faite des oiseaux et des papillons qui risquent plutôt d'affluer !

L'aubépine ergot-de-coq serait moins sensible à la brûlure bactérienne que la plupart des autres espèces du genre crataegus (Hydro-Québec, 2005).