Arboquebecium

Pinus edulis

Pin pignon du Colorado



7,95 $

Disponibilité

Indisponible pour le moment

Zone de rusticité

4 (À tester)

Provenance de l'espèce

Sud-ouest des États-Unis

Arbre mère situé à

Inconnu
Rabais sur la quantité choisie
5 plants 10 plants 15 plants 20 plants 25 plants
-10% -20% -25% -30% -35%

Le pin pignon du Colorado, parfois appelé pin pignon du Nouveau-Mexique, est l'arbre-emblème de ce dernier état. Il a pour nom scientifique pinus edulis. L'épithèthe spécifique edulis signifie, en latin, « mangeable, comestible, bon à manger » (Wiktionnaire, 2015). Cela fait évidemment référence aux pignons - ou aux noix de pin - que l'on trouve dans les cônes de cette espèce qui pousse dans le sud-ouest des États-Unis. À la différence de son proche cousin, le pin pignon à une aiguille (pinus monophylla), le pin pignon du Colorado est un peu plus oriental dans son aire de répartition naturelle. En effet, celui-ci pousse jusque dans l'ouest extrême de l'Oklahoma et du Texas, en plus d'être omniprésent en Utah, en Arizona, au Nouveau-Mexique et dans certaines parties du Colorado. Le pin pignon à une aiguille, lui, ne s'aventure pas au-delà de l'Utah et de l'Arizona.

Bien que cet arbre pousse à des milliers de kilomètres du Québec, il est à l'essai chez Arbo-Quebecium. Nous soumettons l'hypothèse qu'il saura mieux composer avec la dessiccation hivernale qui afflige généralement les résineux de l'ouest de l'Amérique du Nord, lorsque ceux-ci sont plantés dans l'est. Étant donné que le pin pignon du Colorado pousse dans des secteurs extrêmement arides et qu'il peut également endurer des températures assez basses, il n'est pas impossible que certaines régions du sud-ouest du Québec permettent son implantation. Le pin pignon à une aiguille est à l'essai à la pépinière pour les mêmes raisons.

Les flancs de montagnes secs, les plateaux, ainsi que les mésas - « grandes buttes à sommet plat et aux versants abrupts » (Wikipédia, 2016) typiques du Sud-Ouest des États-Unis - constituent son habitat. Il peut survivre avec seulement 300 millimètres de précipitations annuelles, ce qui fait de lui un xérophyte - une plante qui peut vivre dans un milieu caractérisé par de grands déficits d'eau. Il s'agit de l'une des espèces de pins les plus tolérantes à la sécheresse, mais c'est aussi l'un des pins à la croissance la plus lente... Il a besoin d'un ensoleillement maximal.

Le port de ce pin est très variable. Tantôt arbustif, tantôt arborescent, la taille de cet arbre semble grandement influencée par les quantités de précipitations auxquelles il est soumis. Dans les meilleures conditions, il pourra atteindre une vingtaine de mètres de hauteur, alors que, dans des stations où sa survie est plus difficile, il dépassera rarement les 5 à 10 mètres de hauteur. Il a une espérance de vie de plusieurs centaines d'années ; certains sujets sont millénaires.

[Ses pignons, dont la saveur est très délicate, sont très en demande dans le Sud-Ouest des États-Unis et constituent probablement la plus grande valeur de cet arbre. Cette espèce est l'un des rares arbres à noix indigènes des États-Unis qui n'est pas cultivé commercialement. [Cela est certainement dû au fait qu'il pousse très lentement.] Dans cette région des États-Unis, les noix sont souvent vendues grillées, mais elles peuvent se manger crues également. Elles ont déjà été une source importante de nourriture pour les Amérindiens du Sud-Ouest. Aujourd'hui, ces noix sont cueillies pour les marchés gourmands des régions où le pin pignon du Colorado pousse naturellement, mais la compétition avec la faune locale est grande.] (United States Department of Agriculture, 2002).

--
cm ↕︎ : hauteur du plant

multicell. : motte emballée provenant d'un plateau multicellulaire
pot 1 gal. : motte emballée provenant d'un pot ayant un volume d'un gallon