Arboquebecium

Carya ovata

Caryer ovale

Fiche complète

7,95 $

Disponibilité

Indisponible pour le moment

Zone de rusticité

4b (ref. Hydro-Québec)

Provenance de l'espèce

Est de l'Amérique du Nord et Mexique

Arbre mère situé à

Sherbrooke, Québec
Rabais sur la quantité choisie
5 plants 10 plants 15 plants 20 plants 25 plants
-10% -20% -25% -30% -35%


Le caryer ovale est relativement rustique, lui qui est indigène dans la vallée du Saint-Laurent jusqu'à Bécancour, ainsi que dans la vallée de la rivière Saint-François, au confluent de la rivière Massawippi. C'est un arbre qui possède une valeur ornementale élevée, mais qui n'est pas facilement trouvable en pépinière - du moins, au Québec.

On apprécie ce caryer pour son écorce peu commune. Effectivement, celle-ci se détache en longues lamelles, retroussées aux extrémités et tenant par le milieu seulement. De plus, son feuillage, semblable à celui du frêne (une feuille composée de 5 à 7 folioles) se pare d'un beau jaune doré bronzé à l'automne et se veut particulièrement décoratif. La beauté du caryer ovale n'est pas étrangère au fait qu'on le plante en Europe depuis le XVIIe siècle ou depuis le début de la colonisation en Amérique. Il a donc été l'un des premiers arbres à être ramené d'Amérique en Europe...

Cet arbre, poussant bien en milieu ombragé, croît lentement et vit longtemps. Il n'est pas bien adapté aux conditions urbaines (sels de déglaçage, pollution, etc.).

L'amande, contenue à l'intérieur de la noix, est douce et aromatique. Elle est donc comestible.

--
cm ↕︎ : hauteur du plant

multicell. : motte emballée provenant d'un plateau multicellulaire
pot 1 gal. : motte emballée provenant d'un pot ayant un volume de un gallon