Arboquebecium

Pinus strobus

Pin blanc

Fiche complète

7,95 $

Disponibilité

Indisponible pour le moment

Zone de rusticité

2b (ref. Hydro-Québec)

Provenance de l'espèce

Nord-est de l'Amérique du Nord

Arbre mère situé à

Sainte-Catherine-de-Hatley, Québec
Rabais sur la quantité choisie
5 plants 10 plants 15 plants 20 plants 25 plants
-10% -20% -25% -30% -35%


Le pin blanc est le roi de nos forêts. Il atteint souvent des dimensions impressionnantes. C'est d'ailleurs l'arbre qui devient le plus haut dans tout l'est du Canada. Cet arbre majestueux a de nombreux usages, tant au niveau commercial que paysager.

Pendant le Régime britannique, la Marine royale se réservait les meilleurs sujets, afin d'en faire des mâts pour les bateaux. Celle-ci est d'ailleurs reconnue pour avoir littéralement dépouillée la vallée du Saint-Laurent de ses pins blancs... Aujourd'hui, cet arbre est redevenu un arbre prédominant dans un bon nombre de régions forestières du nord-est de l'Amérique du Nord. Aujourd'hui, on s'en sert toujours pour une multitude de choses (voire la page descriptive du pin blanc).

Au niveau paysager, on apprécie particulièrement sa silhouette arrondie et rendue irrégulière par les vents dominants. En effet, ces derniers ont le don de sculpter la forme de cet arbre aux branches horizontales. Ses aiguilles, vert bleuâtre, sont aussi très intéressantes par leur souplesse, leur finesse et leur douceur.

Cet arbre convient bien dans les grands espaces, vu la taille importante qu'il peut atteindre. On l'apprécie généralement en alignement ou comme écran. Mais, c'est surtout en isolé que le pin blanc atteint son plein potentiel et peut devenir réellement impressionnant.

Par contre, cet arbre rustique se veut quelque peu fragile à diverse maladies (rouille vésiculeuse du pin blanc surtout), en plus d'être vulnérable au charançon du pin blanc... Afin de limiter les dégâts, quelques précautions peuvent être préconisées. L'une d'entre elles consiste à éviter de planter un pin blanc près d'un groseillier ou d'un gadellier et vice versa. Ces derniers sont des hôtes intermédiaires de la maladie. Une autre précaution de base consiste à élaguer les branches infectée. De plus, l'élagage des branches devrait aussi se faire dans le but que l'arbre ne conserve qu'une seule tête. C'est là tout le problème que pose le charançon du pin blanc...

Il vaut mieux planter cette espèce de pin à l'extérieur des zones urbaines, puisque celle-ci n'est pas du tout adaptée à ces dernières. En effet, ce pin ne supporte pas le compactage, ni les sels de déglaçage... Les sols acides et sablonneux sont ceux qui lui conviennent le mieux.

Le pin blanc comporte de nombreuses vertus médicinales. Ses propriétés sont les suivantes: « anti-inflammatoire, antifongique, antispasmodique, calmant, immunostimulant, laxatif, pectoral, tonique nerveux, sexuel et surrénalien » (Schneider, 2002).

--
cm ↕︎ : hauteur du plant

multicell. : motte emballée provenant d'un plateau multicellulaire
pot 1 gal. : motte emballée provenant d'un pot ayant un volume de un gallon