Arboquebecium

Diospyros virginiana

Plaqueminier de Virginie



9,95 $

Ajouter

Disponibilité

En stock

Zone de rusticité

4b (ref. University of Florida)

Provenance de l'espèce

Sud-est des États-Unis

Arbre mère situé à

Inconnu

Arbre cousin du plaqueminier kaki (diospyros kaki), qui donne les fameux kakis que l'on peut acheter à l'épicerie, le plaqueminier de Virginie est un arbre de petite à moyenne taille qu'on retrouve dans le sud des États-Unis, du New-Jersey au Texas. Son potentiel d'adaptabilité en sol québécois est faible et se restreint à la grande région de Montréal et du sud-ouest extrême de la province. Néanmoins, il s'agit d'un arbre très intéressant qui pourrait valoir la peine d'être cultivé en serre par exemple. Sinon, il doit impérativement être planté en situation protégée.

On apprécie généralement cet arbre pour ses fruits globuleux qui, une fois mûrs, passent du vert à l'orange violacé. Ces derniers restent accrochés à l'arbre même après la chute des feuilles et offrent un superbe contraste avec les rameux nus. « Lorsqu'ils ne sont pas mûrs, les fruits du plaqueminier font grimacer en raison de leur goût âpre et astringent, mais après plusieurs gels intenses, ils mûrissent et développent un goût sucré, pour le bonheur d'une grand variété d'animaux. On le récolte depuis longtemps pour en faire des pains, des gelées, des tartes et des poudings savoureux » (Williams, 2008). Les fruits ont aussi été utilisés pour faire de la bière, du vin et même du brandy.

Le plaqueminier de Virginie nécessite une pleine exposition au soleil. C'est pour cette raison que, dans son aire de répartition naturelle, on le voit souvent pousser à découvert, en bordure des champs et des routes. D'ailleurs, il n'est pas rare qu'il y forme de petits peuplements, puisqu'il drageonne beaucoup. Généralement, il affectionne les sols humides et bien drainés.