Arboquebecium

Pinus koraiensis

Pin de Corée



7,95 $

Ajouter

Disponibilité

En stock

Zone de rusticité

4b (ref. Hydro-Québec)

Provenance de l'espèce

Extrême-Orient

Arbre mère situé à

Québec, Québec
Rabais sur la quantité choisie
5 plants 10 plants 15 plants 20 plants 25 plants
-10% -20% -25% -30% -35%


Le pin de Corée est la principale espèce de pin à fournir les noix de pins - aussi appelées pignons. La raison est fort simple. C'est tout simplement parce que c'est cette espèce qui produit les plus grosses graines. Effectivement, on trouve environ 1800 graines par kilogramme contre 2400 pour le pin pignon à une aiguille (pinus monophylla), 4100 pour le pin de Sibérie (pinus sibirica) et 4400 pour le pin pignon du Colorado (pinus edulis).

Comme le nom de l'espèce l'indique, il s'agit d'un pin originaire de l'Extrême-Orient. Naturellement, le principal pays producteur de noix de pin est la Chine.

Le pin de Corée a d'étroits liens de parenté avec notre pin blanc (pinus strobus) indigène. Mis à part les graines, beaucoup plus grosses chez ce pin asiatique, ces deux espèces ont beaucoup de traits communs. Les deux possèdent une silhouette similaire, en plus d'avoir des aiguilles bleu-vert, réunies en faisceaux de cinq. Comme le pin blanc, le pin de Corée peut atteindre 30 mètres de hauteur et donne du bois de bonne valeur, aux usages multiples. D'ailleurs, les forêts de pins de Corée que l'on trouve dans l'est de l'Asie ont été largement exploitées, afin de récolter ce bois estimé. Des espèces comme le tigre de Sibérie par exemple ont grandement souffert de la raréfaction de ces forêts.

Cet arbre peut pousser dans une grande variété de sols, des sables comme des argiles, en autant que ceux-ci soient bien drainés. Une humidité moyenne lui convient bien, mais, là encore, il démontre une bonne capacité d'adaptation. Même chose pour ce qui est du pH, pourvu que celui-ci ne dépasse pas trop la neutralité. Il est plutôt rustique et tolère probablement mieux les hivers rigoureux que les étés chauds et humides. Il peut supporter un ombrage léger, mais se comporte définitivement mieux lorsqu'il a la chance de pousser en plein soleil. Il tolère bien la sécheresse.

Grâce à ses pignons qu'il commence à produire vers sept à dix ans, le pin de Corée jouit d'un énorme potentiel nourricier. Il est parfaitement adapté au climat du sud du Québec et n'est pas trop incommodé par des problèmes de maladies et/ou d'insectes. Il a tout ce qu'il faut pour bien pousser ici et constitue un incontournable dans tout bon verger d'arbres à noix.

--
cm ↕︎ : hauteur du plant

multicell. : motte emballée provenant d'un plateau multicellulaire
pot 1 gal. : motte emballée provenant d'un pot ayant un volume d'un gallon